Pages

Follow by Email

dimanche 8 janvier 2017

Féérie de glace

 
 Je déteste l'hiver! MAIS, je lui reconnais certains atouts dont la beauté de quelques phénomènes qu'on ne peut trouver que durant cette horrible saison. Chez moi, depuis hier, tout est recouvert de glace. Et quand je dis tout, c'est tout. Au point que je n'ai pas osé prendre la voiture alors que je devais me rendre à la bibliothèque pour manque de lecture. Je n'allais pas risquer de faire un accident sur cette mère de glace pour un livre! Hier, il pleuvait pratiquement de la glace. Un fin grésil qui est tombé une grande partie de la journée. Pas envie de mettre un pied dehors, juste envie de rester sous mon plaid.
Aujourd'hui, il ne pleut plus. J'en profite pour faire un petit tour du jardin, appareil photo en mains car je me dis que ça ne va peut-être pas durer. Et, en effet, j'entends tout de suite la musique des gouttelettes qui dégoulinent. Il était temps. 
Voici donc ma récolte du jour.
Tout d'abord, petit coup d'oeil général, avec la brume en toile de fond.


Et ensuite petit coup d'oeil sur la patinoire : la nouvelle...



... et l'ancienne ;-) :


Entrons maintenant dans le détail, car c'est là qu'on découvre toute la magie.
Elle commence déjà avec la potée devant la porte d'entrée. Le stipa emprisonné dans sa gangue de glace vole la vedette à la bruyère.


La glace a pris tout le monde en otage!

le malus

l'aster

la spirée

le phomis



le noisetier tortueux

l'echinacea

l'if

le juniperus

les fleurs momifiées du rosier

la viorne

la bruyère
le pennisetum...
en détail


l'actea racemosa
   
l'hortentia 


la fougère

le rosier  Betty Prior

les branches du rosier Pink Grootendorst
et encore des stipas.
Le dégel étant amorcé, la glace libère sa victime et tombe en révélant de jolies et éphémères sculptures.


feuilles de rhododendron


feuillage de bambou


feuillage de miscanthus déjà tombé sur le sol.


Allez, je termine par deux vues sous la brume : la silhouette du joli cornus kousa...

et la haie de façade.

Alors, vous aussi vous arrivez à trouver des petites merveilles, même en hiver?

jeudi 29 septembre 2016

Vers la fin des buis?

Bon nombre d'entre vous, propriétaires de buis, constatent de plus en plus de problèmes avec la culture des buis, qu'ils soient en haie, en isolé en pleine terre ou en pots. En France, la pyrale du buis fait de plus en plus de ravages. Il me semble que la Belgique est épargnée, mais pour combien de temps encore? Ici, et ailleurs, c'est le champignon Volutella Buxi qui décime lentement mais sûrement nos beaux buis, les vieux comme les jeunes!

Ma belle haie de buis en 2008, encore bien saine.

Pas une brindille brune ou dénudée en vue!

Hélas, trois fois hélas, mon jardin n'est pas épargné. J'ai constaté les premières attaques en 2010.   Ma plus grosse boule de buis a commencé à se dénuder.Voyez ci-dessous :
Et ici, vous voyez tout le dessus de la haie a perdu ses feuilles!
J'ai tenté des traitements après avoir fortement taillé et brûlé tout ce qui était atteint. Mais les années passant, on s'est vite rendu compte qu'il n'existe aucun traitement efficace.

Les grands creux laissés dans la haie après sa taille drastique se sont un peu comblés, car de nouvelles feuilles sont apparues et, pendant un temps, j'ai pensé qu'ils étaient sauvés.
De ceci :

On est passé à cela : 
Avouez qu'il y avait de quoi se réjouir! 

Mais l'horrible champignon ne s'est pas laissé faire et il a continué à gagner du terrain en s'étendant partout. Les sujets épargnés jusqu'à présent sont eux aussi atteints.


J'ai stoppé les tailles en espérant Dieu sait quel miracle. De cette manière, ce qui était dégarni ne se voyait plus (de loin, en tout cas!).
 En automne 2014, les haies ont commencé à changer de couleur.   


Pour devenir carrément rousses!



Voyez le contraste avec août de la même année : 
Elles sont pourtant tout doucement redevenues plus vertes l'année suivante.


Les haies circulaires me sont chères, mais les topiaires aussi, surtout celle-ci, formée de 5 boules qui terminent la haie de hêtres.
Photo d'avril 2016
 Voyez les dégâts : 


Je serai aussi très triste de perdre celles-là :


Et celle-ci aussi!
 

Je vais réfléchir cet hiver et chercher une autre solution pour la haie circulaire qui borde la terrasse de la rotonde. J'ai dû enlever 3 buis morts cette semaine. J'en ai profité pour tailler tout ce qui était défeuillé.
Les déchêts de taille (qui n'iront surtout pas rejoindre le compost)


   
Et voilà, j'ai bien peur que cet affreux champignon remporte le combat dans mon jardin...