Pages

Follow by Email

dimanche 27 octobre 2013

De la taille, encore!

Décidément, je suis en mode "je ratiboise"! Après avoir fait enlever la haie en façade, il me restait encore des envies de coupe... Et comme on m'avait affirmé que l'érable champêtre se taillait à n'importe quelle saison, j'en ai profité pour y aller franchement car la ramure en forme de boule prenait beaucoup trop d'ampleur. Voyez ici :
Au printemps, avant que les branches se mettent à grandir....




   Les boules se rejoignent et c'était déjà visible, l'hiver dernier! Il était temps d'intervenir, car l'ombre gagnait du terrain et les plantes installées dans le massif entouré de buis hurlaient leur détresse!

Et donc, armée de mon sécateur télescopique et d'une échelle, je me suis mise au travail. J'ai dû diviser le travail sur plusieurs jours car j'avais les épaules et la nuque en compote! La nuque, c'est parce que j'ai eu une entorse cervicale il y a plusieurs années (le coup du lapin) et que j'ai conservé une certaine fragilité à cet endroit. Les épaules, c'est parce que je n'ai pas l'habitude de travailler les bras levés vers le ciel et aussi parce que j'y appuyais mon sécateur.

Et voici la nouvelle coupe de ces 4 Acer campestre 'Globusum'.

  

Ce sera beaucoup plus joli dès que le feuillage aura recouvert les branches. Dire qu'avant cela, il va falloir se débarrasser de cet immense tas de branches...



La prochaine étape consistera à tailler très courts les 5 catalpas disséminés eux aussi dans la haie de charme. Mais, ça, ce sera pour janvier ou février...

lundi 7 octobre 2013

Focus sur quelques beautés automnales


L'automne est loin d'être ma saison préférée, mais c'est simplement parce qu'elle est la porte vers ce très (trop)  long l'hiver ... Je lui reconnais donc aisément ses nombreux atouts en matière de belles plantes.

L'été exceptionnellement sec et ensoleillé permet au viorne de rougir, ce qu'il ne fait pas chaque année.








Les asters sont, pour l'instant, les vedettes incontestables de l'automne. J'espère leur apporter un peu de concurrence dans les années à venir (je pense aux graminées pas encore assez présentes au jardin).





Pas d'automne sans dahlia non plus!


Dernier hydrangea acheté : 'Limelight'. J'aime beaucoup son discret changement de couleur. 
Les très beaux fruits du fusain.
Joli sedum dont j'ai oublié le nom...
Les anémones du Japon, très discrètes cette année.

samedi 5 octobre 2013

Le massacre commence...

Rassurez-vous, pas d'hémoglobine dans ce blog! Non, j'ai repensé au problème que me causait l'entrée du jardin (voir l'article précédent) et j'ai décidé de trancher. " Trancher", "massacre", ça vous donne déjà une petite idée, non?

Rappelez-vous cette entrée assez encombrée, surtout quand la haie n'a pas été taillée!



Je m'étais enfin décidée à la tailler et, armée de ma cisaille, j'avais déjà fait le plus petit côté extérieur qui longe l'allée du garage lorsque j'ai avisé l'énorme tas de feuilles dont j'allais devoir me débarrasser. J'avais l'équivalent de 4 énormes brouettes alors que je n'avais fait qu'un cinquième du travail. Ces feuilles cirées ne se compostent pas facilement, donc problème. Et que dire de cette haie que je n'arrivais plus à maîtriser... elle faisait presque 2 mètres de large par endroits! Voyant cela, mon mari m'a tendu une perche que je ne pouvais pas refuser : faire raser cette haie.

Aussitôt dit, aussitôt fait, ou presque!
Trois jours plus tard :





   
Ca fait très nu, je sais! Surtout pour l'hiver... Mais je ne compte rien remettre avant le printemps prochain, comme ça, j'aurai tout l'hiver pour faire travailler mes p'tits neurones et trouver LA solution idéale!
Avec votre aide, peut-être? Les suggestions sont les bienvenues! Laissez-vous aller, faites travailler votre imagination...en n'oubliant pas que le nord est à l'angle droit de la maison et l'est à l'angle gauche quand on lui fait face.
 La suite de l'aventure au prochain  épisode!