Pages

Follow by Email

lundi 3 février 2014

Un jardin qui s'enlaidit...

Je vous avais dit que je voulais revoir l'entrée du jardin.
Pour rappel, voici à quoi elle ressemblait au moment où j'ai pris cette décision, à la fin de l'été.


Le hêtre est magnifique! On le voit de loin et c'est un repère pour situer ma maison. MAIS, il prend toute la lumière et devient chaque année un peu plus grand.
Regardez l'état du parterre qui se trouve juste derrière cette haie, elle aussi atteinte d'"expansite  aigüe"!


Les buis sont rachitiques et j'ai dû enlever un hydrangea annabel qui  était tombé malade. A mon avis, l'absence de lumière y était pour beaucoup! Je ne suis même pas certaine que le saule-crevette reprendra à la fin de l'hiver..., car 2013 a été plus sec que d'habitude et devinez qui a pompé toute l'humidité du sol?

On ne plante pas un tel arbre aussi près d'une maison, que diable! Ses branches surplombent le toit et mon
 budget plantes va partir en frais d'élagage, en plus!

Vue du hêtre depuis l'arrière de la maison

Donc, vous l'avez maintenant compris, il a fallu sévir et se montrer sans pitié.  C'est ce que j'ai fait, le coeur lourd!
La haie avait déjà été enlevée avant  l'hiver et l'arbre a suivi. Voici une photo prise pendant son exécution :

 

Et voici ce qu'il reste de sa dépouille :
remarquez l'état déplorable de la haie d'if privée elle aussi de lumière....



Maintenant, regardez cette photo et compatissez!


Vous comprenez maintenant pourquoi j'ai intitulé cet article "un jardin qui s'enlaidit"! Qu'est-ce que c'est vide et triste!!!
Vivement le printemps... que je m'occupe de rendre vie à cette entrée misérable!

samedi 1 février 2014

RETROSPECTIVE 2013 : JUILLET

 Ahhh, ce beau mois de juillet 2013 qui traînait encore derrière lui des floraisons habituellement printanières...

Pour une fois, ma photo préférée est une de la mare qui a fêté son premier anniversaire au printemps.



Et je vous en mets une seconde du massif principal. Celui-là, je vais le changer en 2014 et je vais y ajouter plus de rosiers (là, il n'y en a qu'un seul : rhapsody in blue), ce qui donnera, à la même  époque, beaucoup plus de couleur. Là, je trouve qu'il y a trop de vert!


Une découverte : une jolie et imposante carotte sauvage sauvage, sans doute semée là par le vent ou les oiseaux.  Petit cadeau de mère nature! Je me suis empressée d'en récolter quelques graines...


Une déception : mon rosier Louise Odier. Après plusieurs années en bonne santé, le voici tout à coup défeuillé et tâché. Je vais le retailler et on verra comment il se comporte en 2014. 

Il fallait bien deux mosaïques pour les floraisons de ce mois :



Associations : l'une pour l'ombre...

SPIREE, ASTILBES, GERANIUM et HOSTA
 ... et l'autre pour le plein soleil
LAVANDE, ERYSIMUM, GERANIUM et, au fond, encore des PIVOINES (tard pour la saison!)

Ca me fait un bien fou de devoir piocher dans les photos du jardin et de me souvenir de toutes ces belles choses dont il regorge!
J"espère qu'il en est de même pour vous... La morosité de cette époque ne perdurera pas; le beau temps vaincra!